L’oeuvre complète d’Horace dans ma nouvelle traduction a fait l’objet d’une publication en deux volumes chez publie.net. Le texte publié prend évidemment appui sur les traductions que vous pouvez lire ici, mais non sans les avoir corrigées, vérifiées et bien souvent réécrites. Un texte à traduire est comme une partition et l’on gagne à multiplier les interprétations.
J’ai aussi le plaisir d’annoncer qu’après plusieurs années je reprends la traduction de l’Énéide et j’espère que plus rien ne viendra m’interrompre, jusqu’à la fin.
(Re-)traduire Virgile ? C’est maintenant pour mes petits-enfants, c’est un cadeau pour eux. Et grâce à eux, c’est aussi pour vous. Vous trouverez ici en feuilleton l’intégralité du texte au fur et à mesure de mon avancée.
Bienvenue !


Derniers articles