Accueil > Traductions > Latin > Virgile > Enéide > Enéide Livre III > Virgile, Enéide III v. 73-101 | Délos

Virgile, Enéide III v. 73-101 | Délos

mercredi 2 octobre 2013, par Danielle Carlès

Une terre sacrée est habitée, au milieu de la mer, précieuse

à la mère des Néréides et à Neptune égéen.

[75] Elle dérivait de pays en pays, de rive en rive, mais par piété

le Porteur d’arc l’amarra à la haute Myconos et à Gyaros

et lui permit, une fois immobile, d’être habitée et de braver les vents.

C’est là que je me dirige, et par un très grand calme un port bien abrité nous accueille,

épuisés. Nous débarquons et saluons avec respect la ville d’Apollon.

[80] Le roi Anius, à la fois roi des hommes et prêtre de Phébus,

couronné aux tempes de bandelettes et de laurier sacré,

vient à notre rencontre. Il reconnaît dans Anchise un vieil ami.

Nous joignons nos mains droites en signe d’hospitalité et entrons sous son toit.

Je saluais avec respect le temple du dieu fait de pierres antiques :

[85] « Accorde, Thymbréen, une vraie maison, accorde aux épuisés des remparts,

des descendants et une ville destinée à durer ! Préserve pour Troie

cette autre Pergame, ce reste échappé aux Danaens et à l’impitoyable Achille !

Qui est notre guide ? Où nous ordonnes-tu d’aller ? d’établir notre résidence ?

Donne un signe, père, et descend en nous. »,

[90] j’avais à peine fini de parler que soudain tout semble trembler,

le seuil, le laurier du dieu, la montagne entière

s’ébranle tout autour et le trépied mugit dans le sanctuaire qui s’ouvre.

Nous nous prosternons face contre terre et une voix retentit à nos oreilles :

« Rude peuple de Dardanus, à la racine de vos pères,

[95] la première terre qui vous a portés sur son sein généreux de même

vous recevra à votre retour. Recherchez la plus ancienne mère,

là sera la maison d’Énée qui dominera sur tous les pays,

et les fils de ses fils et ceux qui en naîtront. »

Voilà les mots de Phébus, qui firent éclater une immense joie

[100] mêlée d’embarras, car tout le monde se demande quels sont ces remparts

que Phébus destine aux égarés et où il leur ordonne de retourner.


Lecture avec le texte latin

Une terre sacrée est habitée, au milieu de la mer, précieuse

Sacra mari colitur medio gratissima tellus

à la mère des Néréides et à Neptune égéen,

Nereidum matri et Neptuno Aegaeo.

[75] Elle dérivait de pays en pays, de rive en rive, mais par piété

75 quam pius arquitenens oras et litora circum

le Porteur d’arc l’amarra à la haute Myconos et à Gyaros,

errantem Mycono e celsa Gyaroque reuinxit,

et lui permit, une fois immobile, d’être habitée et de braver les vents.

immotamque coli dedit et contemnere uentos.

C’est là que je me dirige, et par un très grand calme un port bien abrité nous accueille,

Huc feror ; haec fessos tuto placidissima portu

épuisés. Nous débarquons et saluons avec respect la ville d’Apollon.

accipit : egressi ueneramur Apollinis urbem.

[80] Le roi Anius, à la fois roi des hommes et prêtre de Phébus,

80 Rex Anius, rex idem hominum Phoebique sacerdos

couronné aux tempes de bandelettes et de laurier sacré,

uittis et sacra redimitus tempora lauro,

vient à notre rencontre. Il reconnaît dans Anchise un vieil ami.

occurrit ; ueterem Anchisen adgnouit amicum.

Nous joignons nos mains droites en signe d’hospitalité et entrons sous son toit.

Iungimus hospitio dextras, et tecta subimus.

Je saluais avec respect le temple du dieu fait de pierres antiques :

Templa dei saxo uenerabar structa uetusto :

[85] « Accorde, Thymbréen, une vraie maison, accorde aux épuisés des remparts,

85 ’Da propriam, Thymbraee, domum ; da moenia fessis

des descendants et une ville destinée à durer, préserve pour Troie

et genus et mansuram urbem ; serua altera Troiae

cette autre Pergame, ce reste échappé aux Danaens et à l’impitoyable Achille !

Pergama, reliquias Danaum atque immitis Achilli.

Qui est notre guide ? Où nous ordonnes-tu d’aller ? d’établir notre résidence ?

Quem sequimur ? Quoue ire iubes ? Ubi ponere sedes ?

Donne un signe, père, et descend en nous. »,

Da, pater, augurium, atque animis inlabere nostris.’

[90] j’avais à peine fini de parler que soudain tout semble trembler,

90 Vix ea fatus eram : tremere omnia uisa repente,

le seuil, le laurier du dieu, la montagne entière

liminaque laurusque dei, totusque moueri

s’ébranle tout autour et le trépied mugit dans le sanctuaire qui s’ouvre.

mons circum, et mugire adytis cortina reclusis.

Nous nous prosternons face contre terre et une voix retentit à nos oreilles :

Submissi petimus terram, et uox fertur ad auris :

« Rude peuple de Dardanus, à la racine de vos pères,

’Dardanidae duri, quae uos a stirpe parentum

[95] la première terre qui vous a portés sur son sein généreux de même

95 prima tulit tellus, eadem uos ubere laeto

vous recevra à votre retour. Recherchez la plus ancienne mère,

accipiet reduces. Antiquam exquirite matrem :

là sera la maison d’Énée qui dominera sur tous les pays,

hic domus Aeneae cunctis dominabitur oris,

et les fils de ses fils et ceux qui en naîtront. »

et nati natorum, et qui nascentur ab illis.’

Voilà les mots de Phébus, qui firent éclater une immense joie

Haec Phoebus ; mixtoque ingens exorta tumultu

[100] mêlée d’embarras, car tout le monde se demande quels sont ces remparts

100 laetitia, et cuncti quae sint ea moenia quaerunt,

que Phébus destine aux égarés et où il leur ordonne de retourner.

quo Phoebus uocet errantis iubeatque reuerti.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.