Accueil > Traductions > Latin > Horace > Épodes > Horace, Épodes 13 | Tant que nous sommes jeunes

Horace, Épodes 13 | Tant que nous sommes jeunes

samedi 15 septembre 2012, par Danielle Carlès


Une âpre tempête resserre le ciel. Il tombe des averses de pluie
et de neige en cortège à Jupiter. La mer, les forêts tour à tour
résonnent du grondement de l’Aquilon de Thrace. Ravissons, amis,
l’occasion au jour, et, tant que nos genoux sont verts, tant qu’
il nous sied, que prenne congé la vieillesse au front assombri !
Toi, fais monter un vin pressé l’année de Torquatus, mon consul,
laisse de côté tout le reste, n’en parle pas : un dieu peut-être
rétablira la situation par un tour favorable du sort. Maintenant
place au plaisir de s’arroser de nard achéménien et, sur la lyre
du Cyllène, le plaisir de soulager les cœurs des funestes soucis
comme le prophétisa l’illustre centaure à son élève déja grand :
« Invincible enfant mortel né d’une déesse, fils de Thétis, elle
t’attend, la terre d’Assaracus, que les courants glacés du petit
Scamandre sillonnent, et le Simoïs aux méandres fuyants. Mais le
retour de là-bas pour toi les Parques dans leur trame définitive
l’ont rompu et ta mère céruléenne ne te remportera pas chez toi.
Là-bas souviens-toi d’alléger tous les maux par le vin et par le
chant, douces consolations apportées au chagrin, à sa laideur. »


Lecture avec le texte latin

Une âpre tempête resserre le ciel. Il tombe des averses de pluie

Horrida tempestas caelum contraxit et imbres

et de neige en cortège à Jupiter [1]. La mer, les forêts tour à tour

niuesque deducunt Iouem ; nunc mare, nunc siluae

résonnent du grondement de l’Aquilon de Thrace. Ravissons, amis,

Threicio Aquilone sonant. rapiamus, amici,

l’occasion au jour, et, tant que nos genoux sont verts, tant qu’

Occasionem de die dumque uirent genua

il nous sied, que prenne congé la vieillesse au front assombri !

5 et decet, obducta soluatur fronte senectus.

Toi, fais monter un vin pressé l’année de Torquatus, mon consul,

tu uina Torquato moue consule pressa meo.

laisse de côté tout le reste, n’en parle pas : un dieu peut-être

cetera mitte loqui : deus haec fortasse benigna

rétablira la situation par un tour favorable du sort. Maintenant

reducet in sedem uice. nunc et Achaemenio

place au plaisir de s’arroser de nard achéménien et, sur la lyre

perfundi nardo iuuat et fide Cyllenea

du Cyllène, le plaisir de soulager les cœurs des funestes soucis

10 leuare diris pectora Sollicitudinibus,

comme le prophétisa l’illustre centaure à son élève déja grand :

nobilis ut grandi cecinit Centaurus alumno :

« Invincible enfant mortel né d’une déesse, fils de Thétis, elle

’inuicte, mortalis dea nate puer Thetide,

t’attend, la terre d’Assaracus, que les courants glacés du petit

te manet Assaraci tellus, quam frigida parui

Scamandre sillonnent, et le Simoïs aux méandres fuyants. Mais le

findunt Scamandri flumina lubricus et Simois,

retour de là-bas pour toi les Parques dans leur trame définitive

15 unde tibi reditum certo subtemine Parcae

l’ont rompu et ta mère céruléenne ne te remportera pas chez toi.

rupere, nec mater domum caerula te reuehet.

Là-bas souviens-toi d’alléger tous les maux par le vin et par le

illic omne malum uino cantuque leuato,

chant, douces consolations apportées au chagrin, à sa laideur. »

deformis aegrimoniae dulcibus adloquiis.’


Cette épode emprunte une combinaison qu’elle est seule à illustrer : un hexamètre dactylique suivi d’un vers "iambélégiaque", c’est-à dire composé d’un quaternaire iambique suivi d’un ternaire dactylique incomplet (catalectique). Ceci est à comparer avec Horace, Épode 11 (Brûlures d’amour) (vers "élégiambique" vs vers "iambélégiaque").

La transposition est faite ici en vers justifiés d’égale longueur (64 caractères espaces comprises), présentés simplement avec un léger décalage, car je n’ai pas trouvé mieux pour rendre justice aux deux vers différents composant le distique.


[1imbres / Niuesque deducunt Iouem mot à mot "la pluie et la neige font descendre / conduisent vers le bas Jupiter".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.